•  

    Un apéritif gustatif inoubliable:un petit cèpe trouvé lors d'une ballade en foret après la pluie associé au magnifique Tuo Cha Cuit de La Cave à Thé 1999:un digestif tout simplement délicieux.
    Présenté de cette manière par Lionel H. de la Cave à Thé:

     
     
     TUO CHA CUIT DE 1999, MENGHAI 
     FEUILLES TOP GRADE ET BOURGEONS
     "Il devient toujours plus difficile de trouver du bon Pu-er.Voici un Tuo Cha de Menghai,1999,superbe!
    Extrêmement doux,boisé,bien charpenté,ce nid tient les infusions et relaxe agréablement avant d'aller se coucher.
    Une superbe qualité vieille de 10 ans,prête à boire.Un Pu er extraordinaire pour lequel un rinçage à l'eau bouillante s'impose."
     
     
     
     La description est fidèle je rajouterais seulement qu'il s'agit d'un Tuo Cha cuit offrant des liqueurs particulièrement pures&"propres"et limpides.
    Il ne faut pas chercher comme je le faisais à mes débuts ce que nous proposent les merveilleux Shengs(Pu Erh Crus)surtout en termes de complexités&de variétés dans les parfums,au nez comme en bouche,mais y voir une famille assez distincte.C'est du cuit post fermenté qui aide à digérer agréablement,en douceur;à se sentir comme purifié après avoir par exemple déguster des cèpes.On se sent plus léger;on en apprécie chaque nuance,des notes tertiaires de sous bois,de mousses le tout étant d'une pureté remarquable:après un orage dans une foret.La minéralité si singulière à la famille Shou de grande qualité participe à ce sentiment de grande finesse&pureté.On s'imagine près d'un ruisseau clair traversant les arbres n'y percevant pas le coté végétal vert mais rasant le sol ses racines jusqu'aux champignons frais qui sortiront d'après la pluie.C'est vivant.
    Un Shou quel que soit son age à mon sens se doit d'être
    vif&vivant par sa liqueur.


     

     C'est fin sous son coté sauvage;et c'est à mon sens l'intérêt principal le plus intéressant.Un Monde se dessine alors celui de La Nature sauvage à l'image de ce cèpe,de ce thé post fermenté en forme de nid d'oiseau boisé&rond et fin à souhait associé à la Culture par le raffinement et l'Art que les hommes pourront&sauront apporter à posteriori.

      
    Ce fut un moment organo leptique inoubliable.Tout s'est fait naturellement préparant précisément ce digestif Tuo Cha accordé à la cuisine de ce petit cèpe:l'apéritif le plus élégant,original et distingué que j'ai eu l'occasion de préparer et le privilège d'apprécier!Je vous encourage à ce genre d'accords entre Nature&Culture; Sauvage&Civilisé.Apparait ainsi au grand jour la véritable dimension du Thé:vaste et sans fin(s).La soif de découvrir;une"faim"en Soi.

     
    5 grammes 15 cl.Gaiwan terre cuite.Eau Mont Roucous en Glass Kettle.La Mont Roucous ressort brillamment sur ce Tuo Cha Menghai 1999 répandant de Mille feux sa pureté et une faible minéralité.95°C.
     

    Verse franche et rapide.Deux rinçages.Temps libres!Au feeling.Tant que les feuilles ne se sont pas délitées continuez...puis des temps correspondant à ce que vous rechercherez en tasse.
    Petit cèpe,ail,persil,sel&beurre.Le cèpe apparait comme sucré,fondant.Plaisirs garantis&décuplés.Faut le vivre pour y croire.


    A propos de Mets&Thés:j'avais proposé lors d'un petit concours sur le célèbre Blog de notre Tea Masters Stéphane Erler différentes variantes&expériences gustatives(à la fin de la page).Je n'ai rien inventé ce fut seulement une mise en pratique de ce que j'avais pu lire sur ces mariages intéressants entre Thés et Mets.Dans un soucis par ailleurs de faire travailler mon palais et expérimenter de sacrés accords.En conséquence je remportais au passage des grammes précieux de Shan Lin Shi du printemps 2010,des feuilles pleines de Vie,et je pus me vanter pour une fois auprès de ma fille Chloé:"Papa a enfin remporté une compét'!,et cela dans une prestigieuse Enseigne de Thé!"

      
    Suggestions

    Un Sencha de printemps accompagné par des zakouskis au saumon fumé...et on papote et on se détend...L'apéro quoi!
    Entrée marine:
    Noix de St Jacques bretonnes crues si elles sont de première qualité (ou poêlées légérement), et son lit de roquette poivrée accompagné d'une délicieuse sauce "fumé": vinaigrette Xérès,huile d'olive,en y intégrant une délicate infusion de Lapsang Souchong.La sauce rehaussera la délicatesse&le fondant doux et amandé de la noix de St Jacques.
    On sort du marin pour passer au terrestre:
    Fois gras mi cuit poêlé et un Oolong Hung Shui vieilli&conservé par tes soins:le 1990 par ex.
    Plat de résistance:
    Entrecôte à la Bordelaise et poêlée campagnarde associée(digestion et des saveurs minérales pures) au Tuo Cha Shou Menghai 1999 de la Cave à Thé. 
     



     
    On respire s'enivre de thé et de mets... de parfums,et on s'oriente vers la légèreté&une touche de féminité avec une gelée au thé vert parfumé par des notes de pêches et de melon et si besoin se fait on peut boire un Baozhong bien frais et fin comme ton"Organic"à coté...
    Un cigare,la brique Sheng 1992 Xiaguan de la Cave à Thé comme digestif et l'on savoure le temps comme suspendu.Puis on se couche!Bon appétit.

     



     

    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique