• . Pause Photographique & Beauté Orientale "Parfaite", Hsin Chu été 2007 .

















    Que dire d'une Beauté Orientale "parfaite"?

    Pas grand chose tant l'expérience doit être vécue pour être crue!

    Je vous propose la présentation de cette Oriental Beauty de l'été 2007 provenant de Hsin Chu sous la forme de 24 clichés; lui ayant préparé de beaux habits afin "d'immortaliser" ce moment unique.

    Fut-il pour autant unique ?

    La réponse est oui; je tiens ainsi à remercier Stéphane pour ces instants rares.

    Pour mieux comprendre pourquoi on peut parler et avoir la prétention ou le culot de nommer ainsi cette Beauté Orientale comme "Parfaite"; je vous renvoie à l'article de Stéphane ou tout est de suite plus clair.




    Pour ma part, après avoir gouté 3 Beautés Orientales dignes de ce nom une : de Hou De été 2009; une autre de la Cave à Thé été 2009; et enfin celle-ci de 2007 Tea Masters:


    Je dirais pour faire court que cela dépasse l'entendement : on est plus dans le domaine du parfum et des fragrances que du Cha à proprement parlé; on se demande d'ailleurs, aux premières infusions si on est bien en présence de Camélia Sinensis ; mais est-ce encore du Thé?

    C'est bougrement déstabilisant je dois dire!

    Alors vais-je lui reprocher d'être "trop" parfait ?

    Et bien oui ! certains se diront mais "il pousse grand-mère dans les orties ce Philippe, quand même !"

    Peu importe, je m'explique :

    C'est un moment magique qu'il est intéressant de vivre et de connaitre; néanmoins dans le plus profond de mon être ce n'est pas encore un Thé pour moi : tant mieux se dira Stéphane puisqu'il doit lui en rester très peu et tant mieux également pour mon porte-feuille puisqu'il est cher.

    Blague mise à part, je reste dans l'idée que je me fais de l'Oriental Beauty soit :

    Un savant mélange d'équilibre entre la féminité par ces notes de têtes exotiques & fruitées et la masculinité par ces notes plus tertiaires : boisées et épicées.

    Ici, on est en immersion totale dans le féminin et son parfum; faut vraiment le pousser, après plusieurs infusions pour que les notes boisées apparaissent.
    De la féminité à tous les étages;c'est fort agréable;mais je fus comme "désappointé".

    Ma référence en la matière restera par conséquent l'Oriental Beauty de Lionel à La Cave à Thé;un équilibre au summum.

    Celui de Hou De était une bonne candidate aussi, plus masculin&rond.













    Ce Thé Beauté Orientale 2007"Parfaite" est une symphonie de parfums merveilleux ; ou chaque instrument joue sa note avec justesse et subtilité ; d'une pureté et d'un relief hors norme.

    Mais ne préfère- t- on pas parfois quelques défauts?

    Dans ma Voie du Thé, je fus heureux de voir par mes yeux, de sentir par le nez, et de remuer en bouche une "perfection de thé."

    Mais à l'image de certaines choses, je préfère pour le moment, à mon stade, j'insiste bien sur le stade c'est important car ce n'est ni figé ni définitif, des Thés avec encore quelques beaux défauts.Et une touche de mâle ...

    En prenant une image pour ce qu'elle vaut :

    Je préfère écouter le grésillement&crépitements d'un vinyle sur du bon son, tel du Jaco Pastorius à la basse d'époque, que le son soit disant propre et pur du numérique et du CD...

    A chaque chose son époque .

    Ce fut un grand privilège d'avoir trempé ses lèvres dans ces instants de l'été 2007 Taiwanais, le Tout dans l'atmosphère d'un hiver 2011 Bordelais .


    Je l'ai préparé 100 % à la Taiwanaise : Gaiwan Eilong 12 cl. , accessoires Tea Masters, bouilloire Lin's, 3 grammes env., eau Mt Roucous bouillie une fois, température 85-90°c.

    Temps :

    4 minutes la première, 7 min.la seconde (photo infusion:jaune claire&pure);10 min la troisième;15min la quatrième la seconde photo infusion pure&couleur plus orangée;puis j'ai continué en Zhu Ni Xi Shi .


















































































































































































































































    « Les Records d'Eau.Bottled Water of the WorldDarjeeling Oolong Dharamshala Automne 2010 : Comme un Parfum de Printemps . »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Anonymous
    Samedi 29 Janvier 2011 à 12:03
    Que dire ?
    Tes photos : c'est de l'extase pure!!
    Merci!!!!
    Hobthe.
    2
    Samedi 29 Janvier 2011 à 13:47
    >> Je préfère écouter le grésillement d'un vinyle sur du bon son, tel du Jaco Pastorius à la basse d'époque, que le son soit disant propre et pur du numérique et du CD...

    Amen !

    Ta lumière est vraiment fantastique. Impressionnant.
    3
    Samedi 29 Janvier 2011 à 14:57
    Merci Hobthe,

    Cela fait toujours plaisir;c'est ma manière de souligner un Thé d'exception : en 24 pauses.
    Comme on peut avoir la nostalgie de l'argentique et de ses "défauts" par rapport au numérique qui est autre chose:c'est plus pratique;surement plus précis et moins contraignant mais au final j'avoue que plus j'utilise le numérique et plus je pratique comme si j'étais en argentique;j'évite de trop shooter pour résumer.Rien ne peut remplacer le grain argentique d'un Rollei,Mamiya et autres engins de ce genre et je m'en aperçois:vaste débat!

    Cher David,

    J'ai pensé à Toi évoquant la profondeur sonore du vinyle et ses "énormes défauts"!C'est à dire:sa chaleur comparée aux notes t.méduim,froides et métalliques du CD!
    J'espère à travers ces clichés qui lui rendent hommage ne pas avoir été trop dur dans les mots avec cette merveille : mais comme on dit qui aime bien châtie bien.
    Ce Thé m'a tellement paru hors norme qu'il vaut mieux se fier aux photographies et à ce qu'elles dégagent qu'à mes mots ne sachant quoi dire en rapport à ce spécimen de thé;d'ailleurs pour l'anecdote je reconnais la qualité de la lumière bordelaise mais figures toi que quand j'ai trempé mes lèvres dans ce nectar de parfums : impossible de shooter correctement une liqueur comme si ce thé m'avait interdit de le photographier vivant dans sa tasse : j'étais comme paralysé par l'étonnement!
    Je l'ai poussé 5 fois dans la Zhu Ni avec une liqueur de nuit pour terminer;un Parfum.
    Ce thé c'est du Luxe,content de l'avoir gouté et heureux aussi de retourner à des choses plus terrestres!

    Merci David.

    . PHILIPPE .
    4
    Samedi 29 Janvier 2011 à 15:34
    Merci pour tes impressions sur ce thé, Philippe. Tant de féminité pourrait effectivement être un défaut, sauf pour qui s'appelle Beauté Orientale avec un 'e' à la fin!

    Tu as du beau soleil à Bordeaux. Demain, je pars au sud (de Taiwan) et compte bien retrouver des rayons qui font cruellement défaut à Taipei.

    Amicalement.
    5
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 05:43
    Cher Stéphane,

    Content que tu passes faire un tour avant tes vacances pour le sud Taiwanais;j'imagine au vue de tes photos de cette région issues de ton blog:
    délectation et repos;je te le souhaite.

    Et tu as mis l'accent là ou il fallait : en effet, je fus comme "décontenancé" par tant de féminité : un peu à l'image d'une rencontre ou tu tombes en amour brusquement pour une femme : tu ne sais plus quoi dire;tu te dis bêtement mais c'est inaccessible alors que parfois la Magie s'opère...

    Je me suis retrouvé timide&pudique devant cette Beauté Orientale aux accents si féminins;c'est touchant non!

    Merci Stéphane et si tu bois un thé sur la cote sud près d'un Spa,fais nous partager ce Bonheur ; je me souviendrais tjrs dans mes archives de Tea Masters le jour ou tu dégustais un Oolong au bord des vapeurs d'un Spa : que de pureté!
    Je t'avais répondu : "écoutes Stéphane,pas besoin d'être à Taiwan pour ce genre d'expérience j'ai fait la même dans ma baignoire à Bordeaux avec un Shan Lin Shi,alors?"

    Je rêve de me rendre à Taiwan et sentir l'amplitude et le relief de cette ile à l'image de ces Oolongs : amples&généreux.

    Merci Stéphane.

    . PHILIPPE .
    6
    Anonymous
    Dimanche 30 Janvier 2011 à 13:22
    Très intéressant.
    Bonjour aux autre en passant.

    Ton compte rendu montre bien la difficulté de la sélection et le choix qu'elle implique. La relativité, qu'est-ce qu'un défaut ou une qualité.

    C est ce qui rend intéressant d avoir différente source d approvisionnement. Et jolies photos !

    Tu n'as pas évoqué une composante qui entre également dans le choix, le prix.

    Meilleures salutations à tous

    Lionel ( Cave à thé )
    7
    Lundi 31 Janvier 2011 à 22:22
    Bien le bon soir Cher Lionel,

    Merci.
    De jolies photos;cette appréciation venant de Toi ouahhouhhhh!

    En effet, je n'aime pas trop parler prix;j'ai juste évoqué dans mes lignes qu'il était cher et rare.

    Je me souviens d'une discussion avec Toi concernant ton hésitation entre deux Beautés Orientales;le prix passant en gros du simple au double:
    de 65euros à 130euros les 100 grammes.

    Stéphane indique bien dans son article que sa Beauté Orientale se rapprochait plus du 1 euro voir plus,le gramme!

    Tu n'as pas hésité lgtps je crois et tu as choisit celui plus abordable non pas forcément par soucis d'économie (quoi que!!!)mais parce qu'il y a avait une faible différence entre les deux surtout pour des non "trop initiés", spécialistes.
    A mon gout, je ferais le même choix car ton Oriental Beauty a un corps beaucoup plus franc en gardant son caractère féminin,floral,parfums
    &fruits confits...

    Ici, c'est comme le fine caresse d'un voile de parfums qui viendrait à t'effleurer.

    Pour une caresse exquise;c'est vrai c'est cher; mais faut vivre l'expérience au moins une fois et se dire:
    "Allez on redescend sur terre!"

    Merci beaucoup pour ton passage.

    Amitié.

    . PHILIPPE .
    8
    Mardi 1er Février 2011 à 10:26
    J'ai hésité à poster ce commentaire, parce que cela n'est que redite : tes photos sont sublimes (jeux de lumière, reflets, transparences...).
    Bravo et merci, ça donne vraiment envie !
    9
    Mardi 1er Février 2011 à 18:10
    Merci Sébastien,

    Cela fait toujours plaisir.

    Fallait bien trouver la bonne lumière,le bon Jour,pour honorer à ma manière cette Beauté Orientale 2007 "Parfaite".

    C'est chose faite et tant mieux pour de si beaux thés.

    à plus tard.

    Amicalement.

    . PHILIPPE .
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :