•  

    Je trouve les Hung Shui Oolongs de haute montagne plus subtils que le traditionnel Dong Ding de Feng Huang,au processus Hung Shui lui aussi et poussant plus bas.
    Question de gouts,d'altitude et d'un Art de la torréfaction des feuilles à point.
    Ce Shan Lin Shi Gao Shan d'une cueillette datant du 20 avril 2010&torréfié est l'incarnation du thé de haute montagne subtil&fin combiné aux saveurs des meilleurs Hung Shui.

    D'où un équilibre harmonieux entre oxydation,fraicheur et le degrés de torréfaction élevé.Une alliance se créait.

     

     

    Comme l'explique Stéphane Erler le résultat d'une torréfaction traditionnelle au charbon de bois la mieux maitrisée possible facilite et joue un rôle primordial afin d'obtenir un breuvage sacré&harmonieux.
    Le Oolong Concubine Sauvage de Feng Huang Hiver 2010 de Tea Masters m'avait bien séduit.


    Certains dits Dong Ding dits”classiques”de Feng Huang ne m’ont pas toujours convaincus dans le ressenti:de nombreuses fois des déceptions au palais;sécheresse,amertume.
    Un gout plus terreux râpant la langue,ou encore le coté dit soit disant torréfié ressortant comme charbonneux&cramé désagréable tant au nez qu’en bouche.Sans parler de”faux”parfums”frisant le capiteux…et la difficulté de les infuser,un coté bien capricieux…
     
    Le meilleur Hung Shui gouté à ce jour,à cette heure.Ce thé incarne la parfaite pureté du terroir de Shan Lin Shi,liqueur citronnée&pure avec sa légère pointe d’acidité comme un vent de fraicheur,symbole aussi d’une cueillette printanière de 2010 apparemment au Top cette année là.
    Derrière cette fougue vive et une texture onctueuse et crémeuse typiquement “Gao Shanesque” se cachent précieusement des gouts et des saveurs plus chaudes rappelant les meilleurs torréfactions possibles des Hung Shui:des arômes profonds chauds de noisettes;une saveur sucrée/acidulée de fruits;du floral…
    Tout est en bonne place sur ce bouquet moult fois honoré par Stéphane;et je m’en aperçois à la tasse à juste titre aujourd’hui.
    Ainsi je vais me faire discret sur la fameuse description Organoleptique et technique de ce thé sans me taire pour autant.
    Et je vous laisse à la place des liens concernant ce thé:Tea Masters.
    Comment a-t-il été cueilli,fut-il comparé?On apprend aussi que ce thé a voyagé et fut partagé par les hôtes de Stéphane de nombreuses fois lors de diverses cérémonies…Enfin et surtout la déclaration d’Amour de Stéphane à ce Shan Lin Shi Hung Shui de premier plan.Une certaine analogie toute en musicalité.
    Un hymne à la Musique et au Thé.Sublimes accords.Qui me sont chers.
    Merci Stéphane.
     


    Première infusion,fine et légère,limpide&claire,couleur or typiquement”Gao Shanesque.”
    “Petite Poire” Zi Sha,8cl.5 grammes:1min/45s/1’30/3/5/7/9/11minutes.
    Eau Mt Roucous bouillie une fois,Lin’s Ceramic Kettle.
    Service à 95°c.



    3 iéme infusion.On y est.A point.
    La Concentration du concerto de parfums opère dans le ventre de “Petite Poire.”



    Précise la”Petite Poire”Zi Sha(faisant presque penser à de la terre Hon Gni visuellement et son effet arrondissant dans le ressenti sur l’eau:arrondissant).
    Agréable à utiliser,d’une facture et d’une finition impeccables.
    Cette théière a tout pour plaire surtout lorsqu’il s’agit d’enchainer rapidement les infusions pour que rien ne refroidisse et que le plaisir se prolonge.
    Il serait intéressant de conserver ce thé Hung Shui Shan Lin Shi du Printemps 2010 qui saura probablement bien évoluer.Reste à lui trouver un abri!
    A l’image d’un bon vin jeune et bien produit,le thé aura toutes les chances de se bonifier avec le Temps s’il est aussi somptueux d’emblée comme c’est le cas sur ce Hung Shui des cimes Taiwanaises.
    Deux questions se posent alors?En reste-t-il à Stéphane?
    Et quelle jarre lui trouver?
    Une en porcelaine bien hermétique espérant un renforcement des pôles fruités,doux,sucrés,arrondis ou une en jarre de Yixing plus oxygénée?


    Tea Masters Photo
     

    Jarre en Porcelaine de Michel François
    J’opterais pour le première solution à première vue mais force est de reconnaitre que je n’y connais pas grand chose quant aux différents modes de stockage et leur effet&résultat sur le thé.
    Ce sera un nouveau point de focalise!
    Se fixer sur ce thème de la conservation des thés:
    Les Oolongs notamment et de Hung Shui process.







    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique